Baume apaisant anti-frottements [recette]

C’est l’été (voire, la canicule). Il fait chaud. Très chaud. Vous avez décidé de porter une robe courte ou un short (à défaut de pouvoir vous balader nu·e dans la rue). Mais au bout de 10 minutes, c’est le drame. Si vous n’êtes pas vraiment mince, vos cuisses frottent à chacun de vos pas, votre peau s’irrite, et la sensation de brûlure devient vite insupportable.

C’est à ce moment là que j’arrive avec ma recette de baume 100 % naturel, apaisant et anti-frottements, idéal pour éviter les échauffements dus aux mouvements répétés et à la transpiration.

Baume apaisant anti-frottements © L’Amour des trois agrumes

Les ingrédients

Pour un pot de 40 ml environ :

・Beurre de karité : 25g // 50 % du total des ingrédients
・Macérât de Calendula : 12g // 24 % du total des ingrédients
・Cire d’abeille : 2,5g // 5 % du total des ingrédients
・Maïzena : 10g // 20 % du total des ingrédients
・Allantoïne : 0,5g // 1 % du total des ingrédients
・Vitamine E : 1 goutte

La recette :

Se lancer dans les cosmétiques faits maison n’est pas mission impossible. En revanche, il est important de suivre quelques consignes d’hygiène pour optimiser la conservation du produit, et de respecter les quantités indiquées par la recette : les ingrédients ne sont pas interchangeables et ils ne sont pas non plus facultatifs, sauf si c’est explicitement précisé.

▸ Commencez par vous lavez soigneusement les mains, puis nettoyez et désinfectez votre plan de travail et vos ustensiles (un fouet, une spatule, un bol allant bain-marie et le pot destiné à recevoir le baume, notamment). Vous pouvez stériliser vos ustensiles en les faisant bouillir 10 minutes (s’ils le supportent) ou en les passant à l’alcool à 90°.

▸ Dans le bol, pesez le beurre de karité, le macérât de calendula, la cire d’abeille et l’allantoïne et mettez-les à fondre au bain-marie. Lorsque le mélange est fondu, retirez-le du bain-marie et ajoutez la maïzena. Mélangez au fouet pour disperser correctement l’allantoïne et la maïzena et bien homogénéiser le mélange. Laissez refroidir quelques minutes, ajoutez la vitamine E, et mélangez de nouveau.

▸ Pour terminer, transférez votre baume dans le pot ou le flacon à l’aide de la spatule et étiquetez ce dernier en mentionnant le nom du produit, sa date de fabrication et sa durée d’utilisation (6 mois maximum, moins si vous constatez un changement suspect d’odeur, de couleur ou de texture).

Baume apaisant anti-frottements © L’Amour des trois agrumes

Focus sur les ingrédients :

Le beurre de karité nourrit et régénère la peau. Il apaise les irritations.

Le macérât de calendula est riche en anti-inflammatoires naturels ; il apaise les irritations et adoucit, assouplit et régénère la peau.

L’allantoïne est adoucissante, apaisante et réparatrice.

La vitamine E prévient le rancissement du beurre de karité et de l’huile végétale du macérat de calendula. Elle prolongera donc la durée de conservation de ce baume. Elle n’est pas indispensable si vous utilisez votre baume rapidement, mais comme il s’agit d’un baume destiné à être utilisé l’été et qu’il prendra peut-être le chaud dans votre sac en vous suivant lors de vos pérégrinations, je vous recommande de l’ajouter.

La cire d’abeille, présente en petite quantité, aide le baume à ne pas se liquéfier totalement en cas de fortes chaleur. Néanmoins, il est préférable de protéger au maximum ce baume des températures élevées pour préserver sa texture et les propriétés de ses ingrédients.

J’ai choisi de ne pas ajouter de fragrance ou d’huiles essentielles pour parfumer ce baume, afin de le rendre plus polyvalent (il peut convenir aussi bien aux enfants, aux femmes enceintes et allaitantes qu’aux adultes en général, il peut être appliqué sur le corps et sur le visage, peut aussi servir de baume après-soleil…), mais rien ne vous empêche d’ajouter une huile essentielle aux propriétés apaisantes (achillée millefeuille ou camomille allemande par exemple) après avoir bien vérifié ses précautions d’usage et de dosage.

Baume apaisant anti-frottements © L’Amour des trois agrumes

Comment utiliser le baume ?

Ce baume s’utilise en prévention avant votre sortie : prélevez-en une noisette, assouplissez-le si nécessaire entre vos mains et appliquez-le à l’intérieur de vos cuisses en massant pour le faire pénétrer.

Si besoin, vous pouvez tout à fait en remettre au cours de la journée (un peu comme de la crème solaire, finalement).

Vous pouvez aussi l’utiliser pour apaiser et réparer votre peau irritée, et plus largement, il sera efficace pour toutes les petites irritations cutanées du quotidien qui n’ont pas une origine pathologique.

Bon, si vous avez prévu une randonné, prenez la précaution d’enfiler un short de sport sous votre robe, un cycliste, ou encore un collant ou des bas que vous aurez découpés pour ne garder que le haut des jambes, ou portez un pantalon, tout simplement. Ce baume est très efficace, mais je ne fais pas non plus de miracles !

Baume apaisant anti-frottements © L’Amour des trois agrumes

Je vous souhaite un bel été et des balades apaisées !

Cet article a 2 commentaires

  1. Chat

    Bonjour, merci pour la recette ! Allantoïne je n’ai pas, je peux remplacer par autre chose?

  2. L'Amour des trois agrumes

    Hello, merci pour ton commentaire !
    Je n’ai pas d’ingrédient équivalent en tête, tu peux peut-être regarder sur le site d’Aroma Zone s’ils en proposent. Sinon, tu peux tout simplement enlever l’allantoïne de la recette ; avec le macérat de calendula le baume sera déjà apaisant 🙂

Laisser un commentaire